Le portage

 

Le portage est souvent présenté comme un moyen de balade. Je vais vous le présenter comme un outil de développement du nourrisson sur les plans physique, moteur, émotionnel, cognitif. 

Depuis des centaines d’années les bébés sont portés. Ce n’est donc pas une lubie de notre société. C’est seulement que le portage s’est perdu avec « l’éclatement » des familles (plus de transmissions intergénérationnelles), l’émancipation de la femme, les progrès de la médecine et l’hygiénisme. 

Pourtant le portage permet d’apporter tellement à un enfant et son porteur.  

Une grossesse dure 9 mois, nous arrivons sur Terre avec 25% de notre capacité cérébrale, alors que les singes arrivent avec 80%. Pour être au même niveau, il faudrait qu’une grossesse chez une femme dure entre 18 et 20 mois. Cette différence est due à l’apparition de la bipédie, qui a engendré des modifications morphologiques ne permettant pas à un bébé de naitre par voie basse si la grossesse durait 18-20 mois.  

Le portage permet tout simplement de « continuer la croissance » de ce petit être en retrouvant beaucoup d’éléments in-utéro, tels que : le battement du cœur, les odeurs, les mouvements, les bruits, la chaleur…Une forme de cocon est en fait recrée afin de permettre au bébé d’être en toute sécurité afin de pouvoir développer et acquérir des compétences. 

Un nourrisson n’a pas besoin d’être sans bruit, dans le noir (pour dormir), sans bouger… il a tout simplement besoin de vivre la vie des personnes qui s’occupent de lui afin de vivre un maximum d’expériences, et d’entrer dans la vie sociale dès son plus jeune âge. 

 

« Durant la phase dans les bras, c’est-à-dire la période entre la naissance et l’exploration à 4 pattes, un bébé emmagasine de l’expérience » tiré du Concept du continuum de Jean Liedloff.  

 

Le portage permet aussi au porteur de créer un lien d’attachement très fort avec l’enfant.  

 

Pour les mamans qui allaitent, avoir le bébé contre soi permet de stimuler la lactation grâce aux hormones qui sont produites lors de ces contacts très rapprochés, et inversement de stimuler un bébé qui a un peu de mal à téter.  

Le portage, permet au bébé de dérouler sa colonne vertébrale dans de meilleures conditions et de favoriser la maturation des hanches (s’il est bien installé). Les bébés portés sont aussi souvent des bébés qui pleurent moins, dorment mieux et qui s’adaptent très bien à la vie autour d’eux car ils sont tout simplement en sécurité avec un porteur qui a la possibilité de répondre très vite aux besoins de son petit. 

Le portage est aussi un moyen pour aider un bébé qui présente un reflux, une dysplasie de la hanche, une hypotonie, une plagiocéphalie ou diffèrent handicap. 

 

Les ateliers que je vous propose peuvent se dérouler en individuel ou en collectif, chez vous ou dans différents lieux. 

 

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations au 06.32.66.55.29 ou sur helene.carrera@outlook.fr.